L’épigénétique (du grec ancien ἐπί, épí, « au-dessus de », et de génétique) est la discipline de la biologie qui étudie les mécanismes moléculaires qui modulent l’expression du patrimoine génétique en fonction du contexte.

« Alors que la génétique correspond à l’étude des gènes, l’épigénétique s’intéresse à une « couche » d’informations complémentaires qui définit comment ces gènes vont être utilisés par une cellule ou… ne pas l’être. »
« C’est un concept qui dément en partie la « fatalité » des gènes. »

L’épigénétique démontre que notre comportement agit sur l’expression de nos gènes;

L’épigénétique est la plus grande découverte en biologie de ces cinq dernières années. Les gènes et les caractères génétiques qui constituent l’ADN sont comme des notes de musique sur une portée. Et l’épigénétique est la symphonie qui en découlera grâce au talent du chef d’orchestre et de ses musiciens.
En d’autres termes, l’épigénétique est la modulation de l’expression de nos gènes en fonction de notre comportement.

L’effet Maharishi se définit comme une influence d’harmonie et de progrès s’exerçant sur un groupe social donné lorsqu’une fraction de la population pratique la Technologie du champ unifié de Maharishi (le programme de Méditation Transcendantale (MT) et de MT-Sidhi de Maharishi Mahesh Yogi).
L’effet Maharishi induit une transformation de la société vers un état plus ordonné et plus harmonieux, se traduisant par une diminution de la criminalité, de la violence, des accidents, des maladies, et par une amélioration des indicateurs économiques et sociologiques.
Les scientifiques qui ont découvert ce phénomène lui ont donné le nom d’effet Maharishi, en hommage à Maharishi Mahesh Yogi qui avait annoncé, dès les années soixante, qu’un petit nombre de personnes pratiquant la technique de Méditation Transcendantale serait suffisant pour améliorer sensiblement la qualité de la vie dans toute la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *