Le cannabis est connu par l’humanité depuis le néolithique. En Égypte antique, on trouve une trace écrite de l’utilisation médicinale du chanvre. Ainsi le papyrus Ebers (rédigé 1500 ans av. J.-C.) mentionne l’utilisation d’huile de chènevis pour soigner les inflammations vaginales (formule no 821, p. 96, lignes 7-8).

L’huile de chanvre est extraite à partir de graines de chanvre. Cette variété de la plante ne contient pas d’actif psychotrope. De par sa composition, elle se révèle particulièrement intéressante en cosmétique, mais l’est aussi d’un point de vue nutritionnel. L’huile de chanvre contient en effet une bonne proportion d’acides gras polyinsaturés, essentiels pour l’organisme.

Cannabis et légalité

Qu’est-ce que le THC ?

Le THC (Δ9 – tétrahydrocannabinol) est la principale substance responsable des effets pharmacologiques du cannabis chez l’homme. C’est le principe actif contenu dans le cannabis et ses différents composés. Le tétrahydrocannabinol possède un caractère psychotrope.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD est un cannabinoïde de la plante de cannabis dont la configuration moléculaire est très proche de celle du THC, mais contrairement à ce dernier, le CBD ne possède aucun effet psychotrope, c’est à dire qu’il ne provoque pas de sentiment d’ivresse, de vertige ou d’euphorie, caractéristiques associés au THC et plus généralement à l’usage récréatif du cannabis.

Le Cannabidiol CBD possède par contre de nombreuses propriétés thérapeutiques que nous allons vous présenter dans cet article. Une caractéristique intéressante de cette molécule est sa très faible toxicité, et d’avoir ainsi très peu d’effets secondaires indésirables

Les bienfaits 

Depuis l’aube des temps, le cannabis est utilisé pour traiter vomissements, maladies infectieuses parasitaires et hémorragies. Au début du 19e siècle, il a même été utilisé pour soigner le choléra, le tétanos, la rage et les rhumatismes. De nos jours, on lui connait pas moins de 25 propriétés thérapeutiques prouvées scientifiquement et permettant le traitement de plus de 200 maladies !

  • Douleur et inflammation 
  • Anxiété et dépression
  • Épilepsie 
  • Antipsychotique
  • Nausées et vomissements
  • Maladies inflammatoires chroniques intestinales
  • Sclérose en plaques
  •  Acné
  • Troubles neurologiques et neuropsychiatriques
  • Lutter contre les comportements addictifs
  • Soin des fractures
  • Cancer
  • Protection du foie
  • Diabète
Traitement thérapeutique

Plusieurs Etats américains autorisent le recours à la marijuana pour permettre aux patients atteints de maladie incurables d’atténuer leur douleur, mais l’utilisation de la marijuana dans un but thérapeutique pourrait désormais aller beaucoup plus loin. C’est ce qu’ont découvert deux chercheurs californiens ayant identifié une molécule capable de lutter contre le développement de tumeurs cancéreuses. Une découverte qui, à terme, pourrait sauver des vies.

« Cela nous a pris 20 ans pour en arriver, maintenant on veut passer à des tests cliniques le plus rapidement possible », a décaré au Huffington Post le chercheur Pierre Desprez du California Pacific Medical Center Research Institute. Aux Etats-Unis, le Daily Beast s’était fait l’écho de ces recherches testées en laboratoires mais aussi sur des animaux.

La molécule identifiée par Pierre Desprez et son équipe est le cannabidiol (CBD), une substance non toxique et non psychoactive qui se trouve dans le cannabis.

L’équipe du docteur Desprez s’est rendue compte que le CBD agit sur le gène ID-1, qui provoque le développement de cancer. Deprez travaillait depuis longtemps sur le fonctionnement de ce gène tandis que Sean McAllister travaillait sur les propriétés du cannabidiol, une molécule qui intéresse particulièrement la communauté scientifique aujourd’hui.

Des effets sur plusieurs types de cancer

« Ce qu’on a remarqué, c’est que la cannabidiol éteint le gène ID-1 », a expliqué Desprez au Huffington Post. Sous l’effet du CBD, les cellules cancéreuses ont cessé de se développer. Desprez et McAllister avaient publié une première étude sur le sujet en 2007. Depuis, ils ont pu tester la molécule en laboratoire et sur les animaux, et ce qu’ils ont découvert a dépassé leurs espérances.

« On a commencé à s’intéresser au cancer du sein », raconte Pierre Desprez, « Mais maintenant on sait que le cannabidiol fonctionne sur les cancers du cerveau, de la prostate, bref, tous les cancers où le gène ID-1 joue un rôle actif »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *